mardi 30 juin 2009

La Police une nouvelle fois sur la selette

Un article du Monde, ce matin, fait état d'une nouvelle étude qui démontre un comportement anormal de la police. Ce n'est pas la première fois et cette étude valide tout a fait ce dont se plaignent les minorités visibles. Cet abus manifeste du contrôle au faciés crée un trés mauvais climat dans la société et l'on peut craindre s'il n'est pas mis un terme à ce genre de comportement que les conflits entre certains jeunes et la police se multiplient. La solution n(est pas facile car il faut admettre malheureusement qu'il existe dans les forces de police une mentalité qui sera difficile a éradiquer. Si l'on veut faciliter la paix sociale c'est pourtant dans ce sens qu'il faut s'orienter.http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/06/30/la-police-mise-en-cause-pour-ses-controles-au-facies_1213277_3224.html

http://patricklozes.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/06/30/controles-au-facies-a-paris-la-preuve-americaine.html

dimanche 28 juin 2009

Le retour du roman feuilleton

La parution de roman sous forme de feuilleton a connu son heure au XIX° siècle mais voilà la formule de retour si l'on en croit un article du Monde.
http://www.lemonde.fr/culture/article/2009/06/27/le-retour-du-roman-feuilleton-sur-telephone-portable_1212502_3246.html#ens_id=1212586
Entre cette nouveauté et l'édition à la demande on assiste à une véritable révoltion dans l'édition.
Il reste à savoir si le phénomène durera et si les lecteurs sont prêts à se passer du livre papier.Ce n'est pas mon cas pour le moment.

lundi 22 juin 2009

Docteur Burnet

Dans le livre: Tunisie un rêve de partage dans la collection omnibus dont j'ai déjà parlé, figure un texte du Docteur Burnet consacré à la vie des russes blancs arrivés à Bizerte en Tunisie et qui, pour certains, firent souche dans ce pays. Le Docteur Burnet épousa une russe. Il fut le Directeuir trés actif de l'Institut Pasteur à Tunis, mais ne s'étant pas soucié de ses affaires , aurait une fin de vie pauvre si le Président Bourguiba, apprenant sa situation ne lui avait consentir une pension du gouvernement tunisien.
Ce matin, en allant en ville, je me suis arrêté ,un instant à l'Institut Pasteur où se trouve, à l'ntrée la tombe du Docteur Burnet, très bien entretenu, au milieu d'un parterre végétal. Il est décédé en 1960 et une rue du quartier porte également son nom.

dimanche 21 juin 2009

Takrouna: Deux femmes de gôut

J’ai visité, une nouvelle fois, Takrouna, un village perché comme un nid d’aigle, dominant une large plaine jusqu’à la mer. On aperçoit au loin vers la mer le nouvel aéroport d’Enfidha qui se termine à la fin de l’année et qui servira à désengorger Tunis Carthage. Je ne me lasse pas de ce paysage superbe et j’y conduis mes amis de passage pour y assister au coucher du soleil.

Mais à Takrouna, en dehors de cette vue superbe, j’ai plaisir à rencontrer Madame Gmach-Bellagha qui tient le Rocher Bleu, café, boutique de bijoux, qu’elle fabrique elle-même et petit musée de la vie locale. Elle est l’âme de Takrouna et s’efforce, avec une grande énergie de sauver ce village pittoresque de la destruction et de l’oubli.

Il est très dommage que ce lieu ne soit pas assez connu des touristes qui, j’en suis sûr, ne regretteraient pas le déplacement. Une difficulté supplémentaire vient de surgir. La petite mosquée du XIII° siècle, située presque au sommet du village menace de s’écrouler et, pour la protéger, les autorités ont installé des barrières qui empêchent les voitures d’accéder au sommet avant 17 heures. J’espère que les autorités compétentes restaureront rapidement cette petite mosquée et rendront vite à ce site sa liberté d’accès.
Voici le site de Madame Gmach : http://takrouna.blogs-de-voyage.fr/

Une française, originaire des Landes, vient d’ouvrir dans une maison restaurée avec goût, un magasin où elle vend de très beaux produits de l’artisanat tunisien et notamment des tissus et des tapis. Ce magasin « Différent » mérite la visite.

Enfin, chaque fois que je me rends à Takrouna, à une trentaine de kilomètres d’Hammamet, je m’arrête, à l’aller ou au retour, au cimetière français, situé un peu avant le village. Dans ce cimetière, géré par l’ambassade de France, se trouvent 235 corps de soldats, chrétiens, musulmans et juifs, victimes de la campane de Tunisie en 1943.

samedi 6 juin 2009

Le discours d'Obama au Caire

J'attendais avec impatience le discours que devait ptonnoncer Obama au Caire à destination du monde arabe. Je ne suis pas déçu et c'est un très grand discours qu'il vient de faire et que l'on peut retrouver en intégralité sur le siute du Novel Observateur. Il faut absolument lire ce texte qui pose sans complaisance aucune les problèmes et qui donnent des pistes pour des solutions.
Evidemment et comme il le dit lui-même, ce n'est pas un discours qui pourra régler tous les problèmes, mais je suis réconcilié avec l'Amérique quand j'entends un tel discours qui nous change de l'imbécile "axe du mal "de son prédécésseur.
A lire donc de toute urgence en allant sur le site du Nouvel Observateur.