dimanche 26 septembre 2010

Musée du Bardo

Avant son départ nous avons été avec ma soeur visiter le musée du Bardo.Je connais ce musée depuis longtemps et j'y vais  chaque fois que je séjourne en Tunisie. Il contient une des plus belles,la plus belle dit-on,collection de mosaïque romaine et c'est chaque fois un plaisir renouvelé de voir ces mosaïques qui malgré le temps ont conservé des couleurs d'une fraîcheur absolue.
Cette année j'ai pu me rendre compte des travaux de rénovation du musée, travaux très importants et parfaitement réussis.Les accès et la mise ne valeur des mosaïques sont grandement améliorés.Ces travaux ne sont pas terminés et l'inconvénient est que nous n'avons pas pu tout voir notamment la très célèbre mosaïque représentant Virgile entouré de deux muses: l'histoire et la poésie rédigeant l'Enéide dont on peut lire très distinctement les premiers vers sur la mosaïque.
Nous n'avons pas vu, non plus, toute la partie de l'ancien palais des Bey consacrée à l'art musulman.
Voilà qui nous obligera à revenir et ce sera , à nouveau, un plaisir.

jeudi 23 septembre 2010

Festival de musiques traditionnelles au Palais Erlanger à Sidi Bou Saïd


Comme chaque fois que j’ai des invités je leur fais visiter le Palais du Baron Erlanger « Enezma Ezzahra », magnifique demeure sur le haut de Sidi Bou Saïd, dominant le golf de Tunis. Ce palais édifié en 1911 est aujourd’hui un musée remarquable à la fois par son architecture et par la collection d’instruments de musique et de manuscrits du Baron. Le Baron Erlanger était un spécialiste reconnu des musiques arabes et il a laissé un traité volumineux (prés de 15 tomes) ou il a recensé et retranscrit la musique arabe ancienne.


Du 2 au 16 octobre va se dérouler dans ce palais un festival de musiques traditionnelles de plusieurs pays. Cela tombe bien puisque je serai encore en Tunisie et il y a longtemps que je souhaite assister à un concert dans ce palais.

Voici le site de ce festival

http://www.musiqat.com/

mardi 21 septembre 2010

Takrouna encore


Comme chaque fois que je réside à Hammamet je me suis rendu aujourd'hui sur le rocher de Takrouna, au "Rocher Bleu" chez Aïda Gmach Bellagha. Takrouna est situé aprés Enfidha sur la route qui va  vers Zaghouan et ce villa erché sur un rocher vaut le détour. On a de la haut ne vue absolument magnifique sur la plaine entre Hammamet et Sousse avec des champs d'oliviers et au loin la mer.Cet endroit était très peu connu il y a quelques années mais grâce à l'activité incessante de Madame Gmach Bellagha des touristes commencent à connaître l'endroit et cette aprés midi quatre ou cinq quatre quatre avaient deversés une vingtaine de touristes.
Le problème de ce rocher assez fragile va être de demeurer authentique tout en acceuillant les touristes.
Vaste problème.
http://www.huffpostmaghreb.com/2017/03/28/takrouna-photos_n_15654530.html?utm_hp_ref=maghreb

vendredi 3 septembre 2010

El Walima:Un dîner chez le Bey!

Me voilà donc à Hammamet depuis une semaine, après une traversée tout à fait agréable, une sorte de mini croisière de 22 heures. Pour le moment je n’ai pas beaucoup bougé me contentant de profiter de la plage. L’époque est très agréable, le temps encore très beau, la mer particulièrement calme et beaucoup moins de monde, ce qui me convient tout à fait.

Hier soir nous avons fait un excellent dîner dans un restaurant que je connaissais déjà à Tunis, El Walima, mais qui, pendant tout le mois de Ramadan organise des dîners spéciaux lors de la rupture du jeûne.

Ce restaurant est tenu par une petite fille du dernier Bey de Tunis, Lamine Bey, la princesse Saloua Bey et elle propose la cuisine raffinée de l’aristocratie tunisoise. Voilà une énumération de ce que nous avons mangé :

Tout au début, c’est la tradition pour la rupture du jeûne, un verre de lait et des dattes fourrées puis quatre entrées dans de petits ramequins : salade méchouia, petits calamars en sauce, soupe de lait et vermicelles délicieuse (Turkmesse), petite portion de couscous.

Brick à l’œuf.

Comme plat principal nous avions le choix entre daurade farcie, gambas panées, veau où mouton en ragoût. Salade de fruit au dessert, puis thé à la menthe avec une sorte de crème de pistache délicieuse (Bouza). 

La princesse est ensuite passée parmi les tables pour distribuer de petits bouquets de jasmin à chaque convive. Soirée parfaite. 
Je ne saurai trop recommander à ceux qui passent à Tunis d’y déjeuner. Ce ne sera pas tout à fait le repas que je viens de décrire mais, pour l’avoir connu, quelque chose d’approchant et de très bon.