vendredi 17 juillet 2009

Butterfly à Soustons

Dans le cadre duVIII° festival d'art lyrique à Soustons dans les Landes j'ai assisté,hier, à la représentation de Madame Butterfly l'opéra de Puccini. On connaît l'histoire mélo dramatique: une jeune japonaise s'éprend d'un officier de marine américain qui se révèle être un cynique qui ne pense qu'à s'amuser d'elle et qui après un mariage, pour lui de pure forme, l'abandonne après lui avoir fait un enfant et qui, non content de l'abandonner l'a conduit à lui confier l'enfant! Ce pourrait être une chanson de Frehel ou de Damia... Drame classique pourtant où se mêle, comme l'indique justement le programme"amour, sexe, cynisme et racisme".L'histoire est donc dramatique, la musique de Puccini parfois magnifique, servie par l'orchestre de l'opéra des landes tout à fait à la hauteur.
Et pourtant mon plaisir n'a pas été total. L'orchestre couvrait un peu trop souvent la voix des chanteurs et surtout la crédibilité du drame disparaissait ,pour moi, derrière des japonais caricaturés aux cheveux de couleurs vives et fluorescents. Madame Butterfly lorsqu'elle quittait son habit traditionnel ,en mini jupe et cheveux roses ne me paraissait plus crédible. Elle ressemblait à ces mangas féminines
http://www.lefigaro.fr/scope/articles-arts-expositions/2009/07/07/08006-20090707DIMWWW00389-le-manga-au-feminin.php
Mais je ne suis pas sûr qu'un drame comme celui là soit crédible dans cet univers. J'ai peut-être tort.