lundi 18 juillet 2016

De nos frères blessés de Joseph Andras

Joseph Andras vient de publier chez Actes Sud un roman « De nos frères blessés » qui est l’histoire  de Fernand Iveton le seul français exécuté par la Justice pendant la guerre d’Algérie. C’est un très beau livre, très émouvant sur ce destin brisé alors qu’Iveton n’avait pas de sang sur les mains. Il avait tout fait pour que sa bombe ne tue pas et ne fasse que des dégâts matériels. Il avait pris le parti des Algériens et s’était élevé contre la politique coloniale de la France en Algérie, cette politique en réalité complètement contraire aux vraies valeurs de la France.
Le roman raconte le procès et l’exécution d’Iveton et la Justice, le pouvoir socialiste, François Mitterrand n’en sortent pas grandis. Ils ont bafoué toutes les valeurs du pays et ont succombé aux désirs des ultras en Algérie. Comme le dit fort justement la dernière de couverture : « Quand la Justice s’est montrée indigne, la littérature  peut demander réparation. »
On dit que François Mitterrand a toujours eu honte de son attitude et qu’il aurait rapidement aboli la peine de mort a son arrivée au pouvoir pour tenter de se racheter. On ne se rachète jamais d’une telle infamie.

Décidément cette guerre d’Algérie inspire les romanciers après Où j’ai laissé mon âme de Jérôme Ferrari, Le temps de rêver est bien court de Bertrand Longuespé et La nuit de Zelemta de René –Victor Philes il  faut donc lire De nos Frères blessés de Joseph Andras

Aucun commentaire: