mercredi 13 janvier 2010

Jean Claude Grosliere

J'ai appris , hier, au cours d'un dîner, le décés de Jean Claude Grosliére. je le savais malade depuis quelques temps mais cette nouvelle m'a attristé car j'avais estime et admiration pour lui.
Jean Claude Grosliere  a été un grand professeur de droit à Toulouse et à Pau où je l'ai connu et les étudiants appréciaient particulièrement son éloquence et sa clarté.
Il avait  soutenu sa thése en 1955 à la faculté de Paris et , jeune agrégé, il avait enseigné à Tunis. Il gardait un bon souvenir de cette période de sa vie.
J'avais découvert en faisant mes recherches à Aix en provence dans les archives de l'Algérie que son oncle, avocat à Alger, avait été l'avocat de la Compagnie Genevoise des Colonies Suisses de Sétif au temps ou mon grand père dirigeait cette Compagnie. J'en avais fait état dans mon premier livre: Algérie, Algérie Que me veux tu?
Je garderai et tous ses étudiants aussi un bon souvenir de lui.